Écologie, c'est quoi ?

Le terme écologie

L’écologie fait partie des sciences biologiques et brasse un grand nombre de disciplines (géologie, biochimie, géographie…) pour décrire l’évolution des rapports entre les organismes et leur milieu, par rapport à l’évolution de l’environnement et de celle des populations animales et végétales.

L’écologie se divise en de nombreuses sous-disciplines, parmi lesquelles : l’écologie industrielle, qui s’intéresse à l’évolution du système industriel dans son ensemble, en tant qu’écosystème.

L’écologie urbaine, initiée dans les années 1920 par l’école de Chicago, un mouvement d’architecture et d’urbanisme. Elle applique à la ville des grilles d’analyse et des méthodes jusqu’alors réservées aux milieux naturels. La ville devient alors l’écosystème de l’homme.

L’écologie de restauration, qui favorise le rétablissement des écosystèmes dégradés, endommagés ou détruits.

Disciplines

Il existe en biologie divers niveaux d'organisation, celui de la biologie moléculaire, de la biologie cellulaire, la biologie des organismes (au niveau individu et organisme), l'étude des populations, l'étude des communautés, les écosystèmes et la biosphère.

En effet, elle est une science holistique qui étudie non seulement chaque élément dans ses rapports avec les autres éléments, mais aussi l'évolution de ces rapports selon les modifications que subit le milieu, les populations animales et végétales.

Ces rapports sont décrits du plus petit niveau jusqu'au niveau le plus global.

Définition

La biologie est la science du vivant. Elle recouvre une partie des sciences de la nature et de l'histoire naturelle des êtres vivants.

La vie se présentant sous de nombreuses formes et à des échelles très différentes, la biologie s'étend du niveau moléculaire, à celui de la cellule, puis de l'organisme, jusqu'au niveau de la population et de l'écosystème.

En raison du caractère extrêmement vaste du sujet, l'étude de la biologie nécessite un morcellement en domaines d'études. Une approche un peu « réductrice » mais ayant l'avantage de clarifier les thèmes consiste à définir des niveaux d'organisation.

Ecologie ou interactions de l’Homme avec son environnement

9 septembre 2014
gaz-à-effet-de-serre

Les gaz à effet de serre

Le terme gaz à effet de serre est un terme trop utilisé ses dix dernières années au point de devenir un terme banal comme tout autre. […]
8 septembre 2014
trou-de-la-couche-dozone1

Où en-est-on avec le trou de la couche d’ozone ?

Cet article n’aura certainement pas, mathématiquement parlant, la valeur scientifique des théories qu’il veut critiquer. Il n’est ni un article scientifique basé sur une étude et […]
8 septembre 2014
trou-géant-de-Sibérie1

Le trou béant de la Sibérie et toutes ses hypothèses

En cet été de 2014, une nouvelle a fait le tour du monde à travers les journaux télévisés qui relayent les dépêches et articles des revues […]

Écophysiologie

L’écophysiologie est une discipline de la biologie, à la frontière entre l'écologie et la physiologie, qui étudie les réponses comportementales et physiologiques des organismes à leur environnement.

L'écophysiologie végétale est une branche de la botanique située à l'interface de l'écologie végétale et de la physiologie végétale. Elle étudie l'interaction entre l'environnement et le mode de fonctionnement d'une plante. L'écophysiologie animal étudie la méthode d'adaptation des animaux à leur environnement.

Écologie végétale

L’écologie végétale est une sous-discipline de l'écologie qui s'intéresse aux relations des végétaux entre eux et avec leur environnement (=leur habitat, ou encore biotope).

On s'intéresse ainsi à des phénomènes écologiques comme l'adaptation des végétaux au milieu et aux variations des conditions de vie dans ce milieu, la distribution des végétaux dans l'espace, les stratégies de survie de certaines carences (par exemple la symbiose algue / champignon qui forme le lichen).

Écosystème

En écologie, un écosystème est l'ensemble formé par une association ou communauté d'êtres vivants (ou biocénose) et son environnement biologique, géologique, édaphique, hydrologique, climatique, etc.

Les éléments constituant un écosystème développent un réseau d'échange d'énergie et de matière permettant le maintien et le développement de la vie. On peut parler d'écosystème naturel, naturellement équilibré : à chaque niveau, la biomasse est stabilisée grâce aux interactions avec les autres niveaux.

Écologie humaine

L'écologie humaine désigne la science qui a pour objet les relations des êtres vivants avec l'environnement. L'étude de l'écologie humaine a plusieurs objectifs scientifiques à acquérir.

Elle étudie la biologie d'une espèce, l'être humain, Homo sapiens, qui constitue en lui-même un écosystème en relation. Ensuite, elle considère l'environnement biophysique et les modes de vie des humains, à diverses échelles (par exemple, en étudiant l'habitat humain avec la biosphère).